« MAPIE » artiste poétesse a partagé un moment magique avec les élèves de 1 MCVB

La venue de MAPIE se place dans le cadre du projet « Quand les mots et les images riment sur scène…» porté par Mesdames Giraudel-Defremont Professeure Documentaliste et Mme Ramus Professeure de Lettre HG EMC ,Mme Battet aussi Professeure de Lettres qui est invitée également à participer avec ses classes.

Les rencontres s’adressent aux trois classes de Première Professionnelle dans le cadre de l’objet d’étude du nouveau programme de Lettres  » Créer, fabriquer : l’invention et l’imaginaire » en particulier dans l’invention poétique, lire un poème à voix haute et exprimer son émotion. Il s’agira ensuite de les amener vers l’écriture poétique à partir d’une photographie ( voir autres articles).

Acceuillis par Madame Giraudel-Defremont les élèves de la 1 MCVB ont été les premiers à partager un moment avec elle accompagnés par Madame Battet. Les autres classes la rencontreront les 30 novembre et 14 décembre prochains.

MAPIE leur a expliqué le cheminement de son processus de création :

 » Moi en général, j’écris le soir, je m’inspire de ce que j’ai vécu »  » J’écris dans l’émotion. je peux écrire spontanément, soit en fonction des thématiques qui me sont demandées. »  » Il faut que je vois si le sujet me touche et si mon crayon réagit ! »

 » Un jour on m’a proposé d’écrire un texte sur le suicide dans le cadre d’un séminaire. Je me suis assise, je me suis mise à l’écoute et j’ai écrit le texte « Tiens …bois » ( page 84 de mon recueil.)

Reportages suite à la parution de « Au bout du petit matin…l’émotion »

MAPIE a ensuite proposé aux élèves une activité d’écriture poétique. Ils devaient s’exprimer à l’écrit sur une idée imposée tout en n’utilisant pas des mots « Interdits »

Certains élèves ont désiré lire leurs créations , d’autres ont préféré être lus par elle.

Quelques exemples de leurs créations (anonymement) : Au levé du soleil j’écris …

Tôt dans la journée, je prends mon stylo et mon imagination / Tôt dans la journée, un chien se leva. Il cria, du moins aboya sur la véranda / Dès l’aube, je pose de l’encre sur le papier /A l’aube, je m’exprime avec des mots / Une fois la lune couchée, je bafouille deux, trois mots, deux trois vers, deux trois idées. Il faut que tu saches…Quoi ? Je ne sais pas./ Bonjour, les nuages se lèvent, demain dès l’aube …/ Cette matinée, un rayon de contraste jaune m’a permis de rédiger un texte / Au premier rayonnement du cercle jaune orangé, je pris un stylo, mon inspiration et je me suis mis à créer des images, juste avec ce texte / Je commence ma journée en prenant un stylo et mon esprit pour oublier mes pensées. Pour être précis, pour avoir un bon demain. J’oublie mes problèmes comme si c’était rien. J’avance toujours, ma lumière est Dieu. Si je devais mourir demain pour que ma propre histoire ai une fin !

Je t’aime / Tu me plais …

Je ne suis pas un sentimental, mais la première fois que je t’ai vue, tu étais douce comme un pétale de fleur. Je ne dois pas te mentir, tu me donnes … / Sous un certain angle, tu me séduis et tout ce que je veux, c’est une belle histoire./ Les jours passent, nos sentiments se partagent. Le temps passe, nos pensées s’embrassent. Mon absence te donnes des attachements envers moi. Inconsciemment je vois que je suis dans ta tête. Je le vois à travers tes lèvres, t’en fait pas bébé, on va se la faire, toi et moi, on est une paire. T’es mon alliée, ma séductrice, je te donnes des merveilles. J’en ai vu des centaines, mais c’est toi que je veux. Mes actes de preuve envers toi, j’ai mis mon cœur Game Over ! / Je voulais boire quelque chose de frais, mais il y avait que toi dans les parages. J’attendais juste un appel ou un message de ta part. J’avais le temps pour nous, tu avais le temps que pour toi. Bref, je voulais faire de toi ma femme, mais tu avais déjà ton gars. / La vérité sur l’affaire, la vérité sur l’affaire ! Te le dire, je ne saurais pas. Te l’écrire je ne pourrais pas.Te faire peur, je ne voudrais pas. Te l’envoyer, je ne peux pas. Te l’envoyer, le fredonner, je ne saurais pas…mais je sais que je t’aime !

Pour leur premier atelier d’écriture, félicitation à toutes et à tous !

Pour poursuivre…dans l’Univers de MAPIE…si vous le souhaitez…

 » La poésie peut s’écrire en rimes ou en prose, et on peut écrire dans la langue que l’on veut… »  » On peut écrire avec des mots imposés ou non. Dans le processus de création il y a une grande part de mystère ».

« Il ne faut pas se bloquer sur l’orthographe, ce n’est pas important au départ, on corrige ensuite… » « J’ai fait

 » Pour moi j’aime créer en famille, par exemple dans le clip « d’ici danse », je l’ai produit avec mon petit frère (tournage )mon grand frère (musique) et ma sœur pour la relecture du texte  »  » Nous avons fait le choix de tourner durant toute une journée, et nous avons fait remonter le temps ! Nous avons tourné normalement et le montage a été fait à l’envers ! »  » Nous voulions que le spectateur se laisse porter. L’image ne reprend pas les mots, mais donne des symboliques »

https://asis-wi.com/litterature/marie-pierre-loiseau-mapie/

https://www.instagram.com/mapipie/

A propos Sylvie Giraudel-Defremont

Bienvenue
Cet article a été publié dans CDI, Créations, Culture, Evènements, Métiers du Commerce et de la Vente, Premières PRO, Rencontres au CDI, Textes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s